Le Participe Passé (2)

Page interactive : des liens sont à cliquer.

On distingue traditionnellement 2 emplois du participe passé : le participe passé employé comme adjectif et le participe passé employé avec les auxiliaires 'être' ou 'avoir'.
- Employé comme adjectif, il fonctionne comme un adjectif qualificatif : il s'accorde avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte.
- Employé avec les auxiliaires 'être' ou 'avoir' il sert à conjuguer le passé composé, le plus-que-parfait, le passé antérieur, le futur antérieur, sans compter les autres modes et la voix passive...*

Envisageons les 4 cas suivants :

cas 1
Employé comme adjectif

Je ramasse les pommes tombées.
=>Je ramasse les pommes vertes.
Les élèves inscrits au club prendront le bus.
=> Les filles inscrites au club prendront le bus.

Il fonctionne comme un adjectif qualificatif.
Il s'accorde donc en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel)
avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte.
Pour vérifier sa terminaison on le remplace par un adjectif, ou on met le nom au féminin.
Cela permet d'entendre l' accord.
1
2
cas 2
Employé avec ÊTRE

Les feuilles sont tombées.
=> Les feuilles sont mortes.
=> Les feuilles sont belles.
Le texte a été traduit.
=> La page a été traduite.

Quelque soit le temps ou le mode, le participe passé employé avec l'auxiliaire ÊTRE
s'accorde en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le sujet.
Remarque
Si la terminaison du participe passé ne s'entend pas (valable pour [i], [é], [u])
- on remplace le verbe par un verbe du 3ème groupe ou
- on remplace le participe passé par un adjectif (voir cas n°1) ou
- on met un sujet féminin...
1
cas 3
Employé avec AVOIR

1 - Julie avait oublié ... QUOI ?

Sait-on à ce stade ce qu'elle avait oublié ?
Non, on ne connait pas le COD, alors le participe passé ne peut pas s'accorder :
=> Julie avait oublié ses clefs.

2 - Ce sont les clefs de Julie. Elle les a oubliées... QUOI ?

Sait-on à ce stade ce qu'elle a oublié ?
Oui ! On connait le COD : les, mis pour 'les clefs', nom commun féminin pluriel, alors le participe passé s'accorde avec ce COD :
=> Elle les a oubliées.

Avec l'auxiliaire AVOIR le participe passé ne s'accorde jamais avec le sujet.
Il s'accorde avec le complément d'objet direct (COD), à condition que celui-ci soit placé avant le verbe.

Rappel : pour trouver le COD on pose la question QUOI ou QUI après le verbe.

COD Vs COI

Complément d'Objet DIRECT :
On le décèle en posant la question QUI ou QUOI juste après le verbe.
Complément d'Objet INDIRECT :
Il y a une préposition entre le verbe et le complément. La question à se poser est alors A QUI / A QUOI ; DE QUI / DE QUOI etc.
Ex. : J'ai donné ma voiture à mon fils.
J'ai donné QUOI ? La réponse est COD du verbe donner.
J'ai donné ma voiture A QUI ? La réponse est COI du verbe donner (et plus précisément complément d'attribution).
(Avec des pronoms : Je la lui ai donnée.)
1
2
3
cas 4
Employé avec SE + ÊTRE
(les verbes pronominaux)

Elle s'était évanouie.
Ils se sont blottis sous la haie.
Les moineaux se sont envolés.

Le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.
Remarque
Il s'agit de verbes 'essentiellement pronominaux' *
=> Ils ne s'emploient pas sans le pronom réfléchi. On ne peut pas dire : "J'évanouis" ou "J'envole".
Mais ils peuvent prendre le sens passif : 'Elle est évanouie' / 'Ils sont blottis' / 'Ils sont envolés' => cas n°2
1
2

Des cabanes se sont construites un peu partout.
Les cris se sont entendus dans tout l'immeuble.
Ces maisons se sont vendues comme des petits pains.
Le problème s'est enfin réglé.

Le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.
Remarque
Il s'agit de verbes pronominaux à sens passif.
=> Le sujet (généralement des sujets inanimés) subit l'action. Il n'exerce pas lui-même l'action.
Ils valent le mode passif : 'Des cabanes ont été construites..' / 'Des cris ont été entendus..' / 'Ces maisons ont été vendues..' / 'Le problème a été réglé..' => cas n°2
1
2

1) Elle s'est lavée à la fontaine.
Ils se sont égratignés aux épines du buisson.
Nous nous sommes bien amusés à la fête.

2) Elle s'est lavé les mains.
Les enfants se sont égratigné les genoux.

2 cas sont ici à envisager.
Remarque
Il s'agit de verbes pronominaux à sens réfléchi.
=> Le sujet exerce l'action sur lui-même.
Il faut appliquer la règle de l'accord du participe passé employé avec l'auxiliaire AVOIR et chercher un éventuel COD :
cas 1 : elle a lavé QUOI / QUI à la fontaine ? => elle-même exprimé par le pronom 'se' (ici s') placé AVANT le verbe, féminin singulier (lavée)
cas 2 : elle a lavé QUOI / QUI ? => ses mains (le COD est placé APRÈS le verbe, le participe passé ne s'accorde pas : lavé
1
2

1) Elles se sont regardées longtemps en silence.
Les deux frères se sont battus.

2) Ils se sont rendu coup pour coup.
Elles se sont écrit pendant plusieurs années.

Les mêmes 2 cas que ci-dessus sont à envisager.
Remarque
Il s'agit de verbes pronominaux à sens réciproque.
=> Les sujets exercent l'action les uns sur les autres.
Il faut appliquer la règle de l'accord du participe passé employé avec l'auxiliaire AVOIR et chercher un éventuel COD :
cas 1 : elles ont regardé QUI ? => l'une l'autre exprimé par le pronom 'se' placé AVANT le verbe, féminin pluriel (regardées)
cas 2 : elles ont écrit QUOI ? => ce n'est pas dit : il n'y a pas de COD, et donc le participe passé ne s'accorde pas : écrit
1
2

réféchi ou réciproque ?

1

* Voir un exemple de conjugaison à tous les temps et aux différents modes : http://leconjugueur.lefigaro.fr/conjugaison/verbe/trahir.html
* Voir une liste de verbes essentiellement pronominaux : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2941

X

SE
pronom personnel complément
change selon le sujet :

Je ME suis évanoui(e)
Tu T'es évanoui(e)
Il S'est évanoui
Elle S'est évanouie
Nous NOUS sommes évanoui(e)s
Vous VOUS êtes évanoui(e)s
Ils SE sont évanouis
Elles SE sont évanouies

X

Réfléchi => le sujet exerce l'action sur lui-même :
Elle se regarde = Elle regarde elle-même
se regarder

Réciproque => l’action faite par plusieurs sujets s’exerce sur chacun d’eux :
Ils se regardent = Ils se regardent l'un l'autre (l'un regarde l'autre et l'autre regarde l'un)
se regarder